Etude de la nature Notre école à la maison pédagogie steiner

Notre premier bloc nature en pédagogie Steiner (classe 1)

J’inaugure notre première période Waldorf sur le blog et je suis très contente de partager cela avec vous. En l’honneur du printemps, nous avons travaillé en lien avec le thème de la nature. Trois semaines pour parler, peindre et coudre des jolies fleurs, des oiseaux et des animaux, c’était beaucoup plus agréable que les cahiers « Tout le programme de CE1 » de chez Bosher ou Nathan.

Pour ceux qui ne connaissent pas trop la pédagogie Steiner, je vous fais un rapide résumé sur la conversion de classe : Keyo a perdu sa première dent en mai 2017 (cela annonce qu’il est prêt à recevoir une instruction plus académique), en septembre il rentrait, pour le système scolaire français, en CE1 et a eu 7 ans le 4 décembre… C’est bon, vous avez suivi ? ^^ Du coup, pour l’école Waldorf, c’est comme s’il était rentré en première classe.

Alors, on prend un peu le train en marche car, même si on a formalisé les apprentissages depuis quelques mois, nous n’avions pas utilisé la pédagogie Steiner qui nécessite de l’organisation et de la préparation, ce que je n’étais pas en mesure de faire (ni l’envie, ni le temps). Toutefois, lors de nos vacances à Paris en février-mars, la décision était prise pour trois raisons :

  • je trouve les cahiers formels tirés de l’école classique ennuyeux,
  • j’ai bizarrement senti le besoin chez mon poulain sauvage (Keyo) d’être plus encadré,
  • et j’avais besoin d’une pédagogie-guide qui soit créative, minimaliste, qu’on puisse adapter à notre rythme, qui prenne en compte notre humanité, une certaine « spiritualité laïque » et qui nous donne l’occasion de passer un temps familial agréable où je ne suis pas une institutrice mais une éducatrice qui, à la fois, montre le chemin et profite de faire des activités avec eux.

J’ai bossé mes 4 semaines à Paris pour préparer notre rentrée Waldorf et voilà déjà le premier bloc terminé.

Sur une semaine, on organise un cycle de travail qui comprend la lecture d’une histoire, une activité formelle (nous avons travaillé le français mais ça aurait pu être les mathématiques) et des créations manuelles et artistiques. Mais je reviendrai sûrement mieux expliquer l’organisation du travail façon Waldorf dans un autre article.

Première semaine

Cette semaine, je n’avais pas encore de tableau. Le lundi, nous avons ouvert la Petite Salamandre du mois, elle était consacrée au blaireau. Nous avons modelé des petits blaireaux, d’autres animaux, des champignons, des glands… en pâte à modeler de cire. A la suite, j’ai préparé un petit texte à recopier pour Keyo dans son cahier de nature.

Le mardi, nous avons fait de la peinture sur papier mouillé. Le mercredi, Keyo et son papa ont cuisiné ensemble. On a également peaufiné notre table des saisons. Le jeudi, nous sommes allés au parc avec des copains et le vendredi, nous avons sorti nos anciens cahiers formels qui, une fois n’est pas coutume, m’ont convaincu qu’ils n’étaient pas adaptés à des temps de travail agréables. C’était une première semaine un peu test et balbutiante, je n’avais pas tout bien organisé mais il faut bien démarrer quelque part 🙂 

Nous avons aussi commencé notre yoga poème le matin : une séance de yoga avant chaque séance au cours de laquelle les enfants répètent après moi des vers en faisant des mouvements rigolos. Cela permet de commencer la journée avec de bons fous rire ce qui nous détend et nous recentre.

Deuxième semaine

Le lundi, nous avons lu une histoire sur un bébé hérisson dans le numéro 16 de Fanette et Filipin.

On en a profité pour parler du hérisson et sortir le numéro de La petite salamandre qui lui était consacré. J’ai ensuite proposé à Keyo d’écrire des mots qu’il connaissait qui comportait le son « on » dans son cahier de français.

Ce fut une journée productive car nous avons ensuite lu une autre histoire sur l’hirondelle dans le même numéro de Fanette et Filipin. Ensuite, Keyo a modelé (avec mon aide) et dessiné l’oiseau, avant d’écrire un petit texte descriptif dans son cahier de nature. Nous avons également écouté les chants des oiseaux sur un CD.

Le mardi, les enfants ont peint librement.

J’ai profité de l’arrivée de notre tableau pour faire mon premier dessin à la craie. Ce bloc nature était couplé à l’activité du français et, en classe 1, les enfants découvrent les lettres mis en scène dans des dessins. Cela me fait penser, dans une version plus moderne, aux Alphas. L’idée est un peu la même : on rend les lettres vivantes, on marque l’imaginaire des enfants et on utilise ces dessins comme des éléments mémo-techniques.

Etant donné que nous avions vu des jonquilles chez le fleuriste puis dans des histoires, nous avons démarré avec le J.

A partir de ce dessin, Keyo doit : trouver la lettre qui se cache, recopier le dessin dans son cahier de français en mettant bien la lettre à l’honneur et faire une ligne de recopie de la lettre « j » en cursif (ajout personnel, je ne suis pas sûre que ce soit très Waldorf ^^).

Le mercredi, nous avons fait des activités manuelles : broderie et confection de notre première poupée ou fée fleur : une jonquille évidemment, on était raccord au thème 🙂

Le jeudi, nous sommes sortis nous balader et le vendredi c’était travail libre : cahier au choix, construction, expérience, cuisine, etc. Le rythme s’est finalement assez bien installé de lui-même avec un travail intellectuel plus abondant le lundi et mardi, puis plus manuel au fur et à mesure du reste de la semaine.

Troisième semaine

Dans les écoles Waldorf, le lundi est souvent le jour de l’histoire qui va donner le thème au reste de la semaine. Nous ne suivons pas ce schéma car je profite des découvertes faites le week-end et de nos lectures pour m’inspirer dans la préparation du travail. Pendant le week-end de Pâques, nous avons gardé le chien d’amis dans leur maison. Dans leur jardin, ils ont une piscine à moitié rempli où vivent une bonne quinzaine de rainettes au moins. Les enfants se sont amusés du matin jusqu’au soir à les observer, les attraper, les toucher… Le thème était tout trouvé. Nous avons également fait une petite randonnée au cours de laquelle les enfants ont cueilli pissenlits et pâquerettes, j’avais ma fée fleur de la semaine 🙂

Le mardi (le lundi était férié, nous avions randonné et jardiné sur le balcon), nous avons donc travaillé sur la grenouille. Encore une petite salamandre sur le sujet, la lecture du conte de Beatrix Potter « Jérémie Pêche-à-la-ligne » et un peu de modelage.

Un peu de cahier de nature avec illustration de notre week-end et tout ce que Keyo avait pu observer et apprendre des grenouilles.

Plus pour les deux plus petites (mais Keyo s’est bien amusé aussi), j’ai préparé un bac sensoriel avec nos petites grenouilles en plastiques, quelques billes chinoises, perles d’eau, etc.

La veille au soir, j’avais préparé le dessin à la craie cachant le G de grenouille comme je le pouvais.

Le mercredi, Keyo avec son papa ont travaillé à partir du tableau en suivant les étapes habituelles :

Le jeudi, nous sommes passés au P avec nos pissenlits et nos pâquerettes 🙂

Nous avons ensuite réalisé des pâquerettes en laine en partant sur une base de pompon. Il y a un pas à pas dans le dernier Fanette et Filipin

Chacun, y compris moi, avons réalisé une pâquerette et j’ai conservé la mienne pour faire la couronne de la fée fleur réalisée ensuite avec Oléia. Vous trouverez le tutoriel pour la réaliser dans cet article.

Niveau lecture, pour accompagner un bloc nature, vous pouvez vous appuyer sur :

Et voilà pour ces trois belles semaines. Notre bloc pour les 21 prochains jours portera sur les contes de fées, toujours orienté vers la lecture et l’écriture.

J’espère que cette séquence vous aura plu et inspiré 😉

A bientôt !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *