IMG_7399

La correspondance est un sujet qui me tient particulièrement à cœur, c’est une manière de créer du lien au-delà des frontières, partager avec d’autres cultures, attendre avec excitation les réponses, surveiller la boite-aux-lettres et prendre plaisir à partager notre vie avec quelqu’un qu’on a jamais vu. Avec un enfant, ça signifie aussi ouvrir les portes de notre environnement sur un autre, comprendre qu’on est tout petit dans ce monde, qu’il y a plein d’autres personnes avec des histoires différentes, ça ouvre la voie à la découverte d’autres pays et pourquoi pas, tisser des liens qui dépasseront un jour la relation épistolaire…

Bref, je trouve que c’est adapté à tous et encore plus à la vision que j’ai du unschooling qui est celle de s’ouvrir au monde !

IMG_7400 IMG_7401 IMG_7404

J’ai trouvé l’idée sur Internet et je l’ai arrangé à notre manière mais ça m’a presque donné envie de le faire pour moi ! Et je pense aussi que cela peut être adapté à plus petite échelle, à d’autres réseaux… Bref, à chacun de trouver ce qui lui plait.

L’idée de notre carnet voyageur est celle-ci : sur une double page, Keyo se présente, qui il est, ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas, le pays où il vit, sa famille, ses origines… On envoie ce carnet à un enfant qui habite dans un autre pays que le nôtre et à son tour il se présente sur une double page et il l’envoie à un autre enfant dans un autre pays… Et ainsi de suite.

A ce carnet, nous avons joint une petite lettre qui présente le projet (avec traduction espagnol + anglais – merci Google Translate !) où nous précisons jusqu’à quand le carnet doit voyager. Ensuite, retour par chez nous avec toutes les découvertes qu’il y a dedans.

On peut aussi y joindre d’autres choses : un petit cadeau, des graines de notre pays, une recette de cuisine, un timbre à collectionner, un pins, … bref je crois qu’on peut imaginer plein de choses. Keyo a choisi d’y joindre un petit avion.

Ce que j’aime dans ce projet : le suspens de deux mois avant le retour du carnet, l’excitation du « est-ce que le carnet reviendra un jour ? Est-ce que les destinataires vont jouer le jeu ? », montrer à Keyo où vivent les enfants sur la carte du monde, … Bref, j’ai trop hâte ! En attendant le carnet est parti bien emballé direction Buenos Aires en Argentine…

Et vous, vous avez déjà fait de la correspondance ?

Sinon, pour les photos, j’ai imprimé des billets d’embarquement, la pochette pour les billets, les étiquettes classiques, et les étiquettes vintage.

4 commentaires sur « Le carnet voyageur »

  1. Ce que je ne comprends pas, c’est a quels enfants tu l’envoi? A quelqu’un que tu as prévenu mais que tu ne connais pas et dans ce cas là? comment à tu contacté au préalable les parents? A quelqu’un au hasard et pareil comment choisir à qui? Ou a des amis/connaissances?

    J'aime

    1. En fait je l’envoie à une personne que je connais qui n’est pas obligatoirement un enfant. Cette personne fait partie de mes connaissances ou grâce à mes connaissances j’ai pu avoir ses coordonnées. Ensuite cette personne l’envoie à quelqu’un qu’elle connaît mais que je ne connais pas… Et ainsi de suite. J’ai précisé sur la lettre jusqu’à quelle date le carnet devait voyager. A cette date, la dernière personne qui l’aura eu devra me le renvoyer. J’ai précisé mon adresse dans la lettre !

      J'aime

Parlons-en !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s