IMG_8159

Je n’aurais jamais imaginé partir à la chasse aux orties un jour. S’il y a bien une plante que je détestais, c’était celle-là ! Et je ne suis sûrement pas la seule… Récemment, j’ai appris à la connaître. Elle est juste formidable. C’est une plante magique au jardin et elle est également comestible, et très bonne pour la santé (big up aux chasseurs cueilleurs qui doivent bien la connaître !).

Pour les sols pauvres et déséquilibrés par les engrais chimiques, l’ortie permet de procéder à une transition vers un jardinage plus respectueux de l’environnement. En purin, séchée, en paillage, dans le compost ou en plantation, l’ortie apporte de l’azote, du fer, … tout un tas de bonnes choses qui favorisent l’immunité des plantes, leur croissance, une meilleure germination des semences, augmentent la biodiversité… c’est THE engrais naturel.

Pour faire du purin d’ortie, il faut faire macérer la plante dans de l’eau. Et pour en trouver, il suffit de se balader en forêt. Pensez à prendre des gants et un sac en tissu. Coupez la tige au milieu, n’arrachez pas les racines ;)

DSC_0027

Le dosage est le suivant : 1 kg d’orties (feuilles + tiges) pour 10 litres d’eau. Mettre le tout dans une grande bassine et remuer tous les deux jours. La macération produit des bulles qui remontent à la surface. Lorsque les bulles ont disparu, le purin est prêt. En moyenne, on obtient un purin d’ortie entre 10 et 20 jours. Parfois plus, s’il fait froid. Afin d’accélérer le processus, on peut couper l’ortie en morceaux plus petits et le faire macérer pendant les jours chauds. L’odeur peut laisser à désirer mais ça vaut le coup ! On récupère seulement le liquide dans un réservoir. Les feuilles peuvent être utilisées dans le compost ou en paillage.

Ici, je l’utilise en spray anti-pucerons et dans le compost pour apporter des vitamines. Il est recommandé de faire sécher quelques feuilles d’orties et de les mettre dans le fond des trous à plantation, notamment pour les tomates. Cela apporterait tout ce qui a été dit plus haut : immunité, croissance, …

Si vous avez des poules, l’ortie est super dans le poulailler. Les poules se nourrissent des insectes qui adorent l’ortie et des graines qui en tombent.

Je n’ai pas encore essayé mais l’ortie est également réputé pour être mangé. Planté dans le potager, il suffit de le couper, ça pousse très facilement. Cuisiné en tarte, en soupe… séché, mixé puis mélangé au sel. Il peut saupoudrer tous vos plats. Je testerai le sel aux orties tiens !

Il serait également un bon conservateur de fruits et ferait office de jolies teintures !

Pour aller plus loin, il existe le livre de Bernard Bertrand, Les secrets de l’ortie.

Et vous, vous l’utilisez comment l’ortie ? Des idées de recettes ?

 

Un commentaire sur « Utiliser l’ortie au potager »

  1. Encore pas testé au potager, par contre en tarte salée, cakes, purée et jus c’est juste délicieux et c’est un vrai boosteur de santé!!! Bref, vive la cueillette d’orties … juste trouver un endroit pas trop pollué ;-)

    J'aime

Parlons-en !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s