Manger

Face à la mer, la question des frugivores

DSC_0022_3

Aujourd’hui, j’ai voulu raconter ma rencontre avec Céline, sur la plage. C’était un jeudi à 19h. La plage se vidait, le soleil nous réchauffait de ses derniers rayons, la mer avait une jolie couleur bleu foncé. Soudain, une femme s’avance vers moi. Elle est ici le temps d’une formation en naturopathie et elle aborde la question de l’alimentation depuis plusieurs jours. Elle me pose quelques questions sur mon alimentation car elle a un devoir à rendre. J’y réponds puis elle me raconte ce qu’elle apprend à sa formation.

On parle de ces choses qui font débat. Des maladies dont une mauvaise alimentation en serait la cause. On parle de lait (d’origine animale), de viande, de sucre. Son formateur aurait guéri des personnes atteintes du cancer grâce à une alimentation adaptée à notre corps et notre façon de digérer. L’alimentation idéale serait composée à 80% de fruits, 19% de légumes (le plus crus possible) et d’1% d’oléagineux.

Pour exemple, on peut manger des fruits le matin, le midi et à 16h. Le soir, une assiette de légumes avec une grosse poignée de noix. Les fruits se digérant vite, on sort en fait de ce schéma « petit-déjeuner/déjeuner/goûter/diner », pour manger à peu près toutes les 2h. Cela peut paraître beaucoup mais en fait, si on réfléchit bien c’est un peu à ce rythme que la faim apparaît (chez nous en tout cas !). Et contrairement à une alimentation plus lourde que le corps n’a toujours pas fini de digérer, les fruits, eux le sont depuis presque 1h. En termes de quantité, son formateur mange 2 melons entier par exemple.

En mangeant comme cela, on serait beaucoup plus en forme et en bonne santé. Et sur le plan financier, il est vrai que si l’on cesse de consommer de la viande et d’acheter toutes sortes de nourritures, cela revient beaucoup moins cher. Je pense qu’il n’y aurait même plus de besoin de réfrigérateur à ce niveau-là ^^

J’ai toujours pensé que les fruits, trop riche en sucre, étaient à consommer avec modération et les féculents étaient indispensables à chacun de nos repas. Mais en fait, les fruits contiennent du bon sucre et les féculents sont source de fatigue. Par contre, il faut noter que les fruits se consomment seuls. Ingéré avec autre chose, ils se digèrent très mal. On peut manger des fruits différents au même repas, sans toutefois mélanger les fruits doux avec les agrumes. Et si vous optez pour un jus (frais, c’est-à-dire obtenu à partir d’une centrifugeuse ou d’un mixeur), il faut le boire doucement en le gardant un peu dans la bouche avant de l’avaler car la salive doit s’y mêler afin de faciliter la digestion. En fait, c’est comme si on mâchait le jus.

En ce qui concerne la question de la viande, les apports en protéine présents dans les oléagineux ainsi que dans les fruits et les légumes suffiraient.

Peu de personnes arrivent à tenir un régime aussi « strict » et si nous aimerions manger de cette façon, il faudrait le faire petit à petit. De façon à rééduquer progressivement notre corps.

Ce que j’ai aimé chez ce formateur, c’est qu’il ne s’empêche pas non plus de vivre. S’il est invité à un anniversaire, il mange le gâteau et s’il va au restaurant avec des amis, il prend le plat du jour. Il mange avec beaucoup de plaisir et son corps assimilerait donc mieux toute cette nourriture.

J’ai aimé notre échange et surtout il m’a permis de changer de regard sur les fruits. Je suis loin de passer à ce type de régime mais je ne me prive plus de manger uniquement des fruits dans une journée si j’en ai envie.

Et vous alors, plutôt frugivore ou carnivore ? Que pensez-vous de cette façon de s’alimenter ?

Enregistrer

Vous aimerez aussi...