Au quotidien

8 à la maison

img_6390

Pendant une semaine nous nous sommes retrouvés 8 à la maison. Si beaucoup hurleraient à cette idée, moi je me suis senti dans mon élément, comme un poisson dans l’eau. Une maison pleine de rire, pleine d’enfants, pleine de bruits, de repas animés, une maison pleine de vie ! La petite troupe a pris le train de retour de 16h54 direction Paname et la maison parait bien vide maintenant. Alors, j’avoue qu’un peu de calme fait du bien à mes oreilles et que les habitudes sont toujours un peu bousculées avec tout ce monde, mais cela m’a fait un bien fou, m’a rechargé les batteries d’amour jusqu’à notre prochain voyage à Paris.

Je crois que c’est le plus dur, de vivre loin de sa famille. Le petit cousin de Keyo m’a dit en partant que c’était dommage qu’on ne vive pas près de chez eux et c’est bien vrai. Parfois, je me dis que je serai prête à faire des croix sur quelques rêves pour revenir habiter sur la région parisienne mais c’est la vie qu’on a, celle qu’on a choisit et elle est bien comme cela. Elle nous offre d’autres choses, d’autres rencontres, d’autres découvertes, d’autres expériences, d’autres idées. Nous ne pouvons pas nous projeter, parfois cela est dur car il y a en moi un besoin de stabilité, et parfois cela me motive et rend ma vie belle car nous n’avons pas le temps de nous ennuyer ou de nous conforter dans quelque chose. La vie est pleine de rebondissements et nous avons appris à vivre ainsi. Cela a même ajouté quelques cordes à nos arcs.

img_6382
img_6358
img_6347
img_6422
img_6432
img_6425
img_6421
img_6416
img_6451
img_6446
img_6506
img_6518
img_6499
img_6526
img_6536
img_6537

Les enfants ressortent de cette semaine, épuisés. Les couchers tardifs et les levers tôt, les siestes oubliées, les heures interminables de jeux, … Toute cette agitation permanente a mobilisé une énergie à laquelle ils ne sont plus habitués. Mais ils sont heureux, fatigués et heureux, avec plein de nouveaux souvenirs dans la tête. Les images parlent d’elles-mêmes. Nous avons fêté un anniversaire et joué sans arrêt. Nous sommes peu sortis car le temps ne nous motivait pas et surtout, les journées sont passées à une allure folle. A aucun moment, les enfants sont venus nous dire « je m’ennuie, qu’est-ce que je peux faire ». Nous avons tout de même fait une sortie à la mer et une au parc, mais à part cela, nous sommes restés au chaud à rire, parler et cuisiner tandis que les enfants s’inventaient 1000 histoires.

La maison est de nouveau calme depuis quelques heures à peine. Ce soir, nous nous couchons tôt mais j’ai déjà hâte, au fond de moi, de la prochaine session en famille !

Vous aimerez aussi...

Vos commentaires nourrissent mon blog