Pourquoi j’aime la pédagogie Waldorf Steiner

Cela fait plusieurs semaines maintenant que je suis à fond dans la pédagogie Steiner. Voici pourquoi :

Parce-qu’elle est inclusive

Il y a 100 ans, alors que filles et garçons étaient séparés dans des écoles distinctes en France, ils étaient assis côte à côte de la première à la dernière classe dans la première école Waldorf. Filles et garçons apprennent les mêmes activités manuelles dès leur plus petit âge jusqu’à la dernière classe : tricot, couture, menuiserie, cuisine, filage, taille de pierre… Il est également encouragé la valorisation d’auteures féminines (Marie de France, Enheduanna, Hypatie, Hildegard Von Bingen…) au même titre que Jean de la Fontaine, Galilée et Dante. Et les contes mettent à l’honneur aussi bien des héros que des héroïnes dans des aventures fantastiques .

Parce-qu’elle est humaniste et spirituelle

La pédagogie de Rudolf Steiner a pour but de former des citoyens du monde intelligent dans la tête et dans le coeur. Parce-qu’elle parle de l’âme, de l’esprit, de quelque chose de plus grand que nous et que ça me fait du bien de lâcher mon côté très terre à terre.

Parce-qu’elle est minimaliste et écologique

La pédagogie Steiner invite à se mettre en retrait du monde mercantile et consumériste. Les jouets sont en bois, en laine ou en tissu. Tout peut être fabriqué avec un peu de dextérité et d’imagination, en récupérant des vieux meubles en bois qui trainent dans la rue, des draps usés, … Le peu qu’on a invite à plus d’imagination. Si les jouets sont chers c’est qu’ils sont d’une grande qualité et durent dans le temps (contrairement à ces trucs en plastique tout aussi chers parfois et qui cassent rapidement). Cette pédagogie invite à avoir moins, à utiliser ce qu’on trouve dans la forêt (bâtons, cailloux, pommes de pins…), à coudre, à tricoter. Pour faire l’école à la maison, il y a besoin de quelques cahiers qui peuvent être utilisés d’une année à l’autre s’il reste des pages, des crayons en cire et de la peinture. On économise sur les innombrables livrets d’exercices ou programmes complets dont on remplira 3 pages dans l’année et on s’offre du joli matériel qui durera des années.

Parce-qu’elle est compatible avec le unschooling

Si a priori le côté formel des activités va en refroidir plus d’un, il y a dans cette pédagogie beaucoup d’activités inspirantes. Premièrement, jusqu’à 7 ans environ, l’enfant joue librement toute la journée. On peut pas faire moins unschooling que ça :) Ensuite, pour Steiner, l’enfant qui perd sa première dent a besoin d’un cadre plus strict pour grandir harmonieusement. Mais si on n’adhère pas à cette idée, toutes les activités artistiques, manuelles, les histoires contées, les jeux de doigt, la danse, l’invitation aux grandes balades dans la nature… permettent de passer des moments en famille très agréables.

Parce-qu’elle est créative, joyeuse, artistique

Comme je viens de le dire plus haut, la quantité d’activités artistiques et manuelles est telle qu’elle me pousse dans mes retranchements. J’adore fabriquer des choses, peindre, dessiner, … Cette pédagogie est faite pour moi car cela me plait, me motive et m’inspire énormément. J’apprécie ces temps créatifs avec mes enfants.

Parce-qu’elle nous reconnecte à ce que nous sommes

En peignant, en dessinant, en étant créatif, nous pouvons résoudre pas mal de petites choses en nous.

Parce-qu’elle respecte le rythme naturel d’apprentissage

La pédagogie Steiner nous permet de prendre le temps. Il n’y a pas de programme, seulement des indications suivant l’âge de l’enfant. C’est à chacun de s’adapter, d’imaginer.

Parce-qu’elle met à l’honneur les contes et les livres, la transmission orale

Et qu’on adore lire des contes, qu’on aime chanter et que j’ai des petits acteurs à la maison. Lire des poèmes en faisant des voix bizarres, mettre en scène une histoire, se parler beaucoup beaucoup, réciter une fable de La Fontaine en faisant du yoga rigolo, jouer avec les comptines… Bref, l’écrit a le temps de prendre sa place et  l’oral reste très valorisé !

Vous n’avez pas fini d’entendre parler de Steiner sur ce blog, moi j’vous l’dit ^^

9 Replies to “Pourquoi j’aime la pédagogie Waldorf Steiner”

  1. Bonjour Maeva,
    J’apprécie également tout le côté artistique et créatif de la pédagogie (ainsi que le respect des matières), ceci dit je suis dérangée par le côté « anthroposophie ». Y as-tu réfléchi ? Qu’en penses-tu ?

    J'aime

  2. Bonjour Myriam, pour l’instant j’ai lu La philosophie de la liberté et Les bases spirituelles de l’éducation. Oui il y a un point de vue ésotérique mais ça fait sens pour moi, je trouve qu’il y a beaucoup de logique et d’analyses scientifiques dans quelque chose qui, a priori, en serait dénué. C’est comme opposé sciences et religion quand d’autres, au contraire, vont les trouver complémentaires. Qu’est-ce qui te dérange dans l’anthroposophie ?

    J'aime

  3. Bonjour Irène, quand on tape pédagogie waldorf steiner sur internet on tombe tout de suite sur des sites qui assimilent ces écoles à des sectes. Je ne suis jamais allée dans une école Waldorf enfant, j’en ai visité une adulte et tout ce que j’y ai vu m’a plu : du jardin d’enfants avec tout cet univers enchanté, ces jouets en bois, cette simplicité… aux classes supérieures où on peut admirer de magnifiques dessins à la craie sur les tableaux, de super peintures réalisées par les élèves avec des couleurs éclatantes, des objets fabriqués en bois, en argile, en carton, en laine… etc Bref, c’est étonnant le nombre d’activités manuelles et artistiques qu’ils y développent. Et les apprentissages plus intellectuels ne sont pas en reste. J’ai consulté un curriculum et je trouve que les connaissances abordées balayent énormément de notions. Maintenant, en ce qui concerne l’anthroposophie, ça dépend comment on voit ce mot: positif ou négatif. Je ne suis pas encore assez calée sur le sujet mais si j’ai un conseil à donner c’est de voir par soi-même, de lire les livres écrits par Steiner lui-même et non pas les interprétations faites par les autres. J’ai trouvé que le lien que tu partageais traitait de la question de façon humoristique mais je trouve que ça reste fermé à d’autres façons de penser et surtout c’est très accusateur (je ne dis pas que c’est faux mais il y a des problèmes partout). On n’est pas tous obligé d’avoir une spiritualité, une religion ou d’être athée. On fait ce qu’on veut et s’il y a des écoles comme les écoles Waldorf qui amènent un peu de gnomes enchantés, de lutins, de rituels spirituels faits pour provoquer des émotions et connecter l’enfant à soi, chacun est libre d’adhérer ou pas. C’est le principe de laïcité. Et comme pour toutes les pédagogies, il y a des enfants qui sont fait pour et des enfants pour qui ce n’est pas le cas. Nous, en faisant l’école à la maison, je prends ce qui me plait et je laisse le reste :)

    J'aime

  4. Merci pour ta réponse très complète :) C’est toujours important effectivement de remonter à la source, mais les interprétations ne sont pas forcément inutiles non plus dans la mesure où elles citent leurs sources et font preuve de rigueur (ce qui n’est pas toujours le cas malheureusement, mais j’essaie de sélectionner le plus soigneusement possible). Je pense que ce que tu soulignes pour les écoles Steiner est aussi valable pour la biodynamie en fait : selon les cas, les endroits, les personnes, on peut tomber soit sur des projets qui entretiennent un lien très fort avec les principes de l’anthroposophie, soit sur des projets qui n’ont qu’un lien très vague avec cette approche et s’en inspirent de manière très indirecte. Le souci pour moi c’est que c’est difficile de savoir cela à l’avance… Et j’ai quand-même peur (enfin c’est un grand mot, parlons de méfiance plutôt) que cela puisse justement amener des gens vers le coeur même de l’anthroposophie qui est beaucoup moins joli que les écoles, en vendant une approche très séduisante. Cela dit, il me semble qu’on est loin de dérives sectaires extrêmement dangereuses à l’heure actuelle, je suis assez convaincue que la plupart des initiatives de ce type sont assez innoffensives ! Parfois les personnes qui travaillent dedans ne savent même pas ce qu’est l’anthroposophie ! Donc effectivement il faut faire la part des choses : c’est important pour moi de partager ces infos dans le cas où la personne avec qui je discute ne les ait pas déjà, parce que ça participe (j’espère) à ce qu’un maximum d’éléments soient pris en compte avant de faire un choix le plus éclairé possible.

    J'aime

  5. Il y a par ailleurs d’autres aspects qui moi peuvent me gêner à titre personnel, mais qui concernent beaucoup de pédagogies alternatives proposées en école privée en réalité… Je crois que ça comporte souvent le risque de dépenser énormément d’énergie en dehors de l’école publique qui pourtant en a tant besoin, de désinvestir ce terrain de lutte pour proposer de petites utopies à côté. Des expériences pédagogiques qui sont souvent enthousiasmantes mais ne sont en général accessible qu’aux familles qui peuvent payer une école de ce type, et qui en outre ont peu se renseigner etc (donc souvent capital culturel élevé à défaut d’avoir de gros moyens financiers). Or si parfois, heureusement, les personnes qui sont investies dans ces initiatives cherchent aussi à militer du côté de l’éducation nationale, ça ne m’a pas l’air d’être la majorité des cas… Qui reste-t-il pour établir un rapport de force dans l’école publique, pour proposer une autre manière d’enseigner, pour faire changer les choses de l’intérieur par des luttes collectives ? Je réfléchis beaucoup à ça en ce moment, et je trouve que c’est un vrai problème en fait. J’espère que les personnes en lutte dans l’éducation nationale et celles qui essaient d’expérimenter autre chose en dehors arriveront à lier leurs forces pour faire émerger d’autres manières d’enseigner et d’interagir avec les enfants. Mais je vois peu d’initiatives communes pour l’instant malheureusement

    J'aime

  6. Je pense qu’il n’y a aucun mal à mettre un peu d’ésotérique dans sa vie privée. On prend ce que l’on veut, ce qui nous parle, et on lâche naturellement le reste. C’est d’ailleurs ce que tu réponds à Nébuleuse, c’est très juste je pense.
    Je n’ai jamais visité moi-même d’école Steiner, et celle dont tu as parlée dans l’un de tes articles étaient effectivement très belle. Bien sûr que ça fait envie ! C’est coloré, il y a de la place, des jardins pour les enfants… Si tu voyais l’école de l’Enfant : hum… hum… une vraie prison ! (d’apparence)

    Ce qui me dérange déjà avec les pseudo-sciences c’est que rien n’est réfutable. Prenons juste comme exemple cette histoire de dent perdue pour changer de classe. Franchement, je ne vois pas le rapport. Ca s’appuie sur une historie de karma, chakra, je ne sais plus bien. Bref : je n’ai rien pour mesurer le chakra de l’Enfant, rien pour vérifier ce genre d’affirmation, rien pour le réfuter ou le valider. Voilà, je ne suis pas assez « éveillée », je suis obligée de les croire sur cette histoire.
    Les pseudo-sciences, ce sont des affirmations qui ne s’appuient sur rien si ce n’est la sensibilité personnelle des personnes qui les émettent. Et même si monsieur Steiner était un homme très éveillé, c’est la porte ouverte à toutes les dérives. Il faut être prudent avec ce genre de choses.

    Une école, ce n’est pas la vie privée. On ne fait pas le tri, alors tout ce qui est transmis aux enfants méritent qu’on s’y attarde, n’est-ce pas ? Une croyance, c’est beau tant que c’est considéré comme tel, parce que l’autre a toujours la possibilité de nous répondre : « je n’y crois pas ». Lorsqu’une croyance se fait passer pour une science, c’est différent. L’autre ne peut pas répondre cela, car on lui rétorquerait alors : « mais si, c’est comme ça que le monde fonctionne ! ». L’anthroposophie dans sa structure ne laisse pas la liberté de ne pas croire.
    Je m’imagine en tant que mère demander un aménagement pour l’Enfant dans une école Steiner. Je peux effectivement tomber sur une personne ouverte, qui s’adapte, je ne dis pas que c’est impossible. Ceci dit, l’anthroposophie rôde ! Je pourrais tout aussi bien recevoir comme réponse : « La pédagogie est comme ça, c’est prouvé, lisez Steiner ! ».

    C’est bien la différence avec les pédagogues reconnus comme Freinet ou Montessori. Ce que décrit Montessori dans ces textes, j’ai pu le vérifier sur l’Enfant, et sur d’autres. J’ai pu observer l’effet vicariant. J’ai pu tester le matériel, voir si les enfants étaient réellement attirés par lui, ce qu’ils en retenaient. Avec leurs travaux, je fais de la pédagogie, je fais le tri non pas à partir de mes croyances personnes sur ce que doit être un enfant, mais à partir de ce que l’enfant me renvoie.

    Voilà pourquoi, si un jour je suis enseignante, je ne ferais pas de la pédagogie Steiner. Je m’inspirerais de quelques idées. Le matériel, l’art, la beauté, le soin pris pour présenter les choses, l’implication des enseignants. Je sais que tout cela apporte aux enfants. Evidemment qu’ils y sont sensibles ! Mais le reste… je jète :-) Le chakra, tout ça… je ne suis « pas assez éveillée » pour juger.

    J'aime

  7. Je pense que c’est vraiment une question de point de vue et d’expériences sur de nombreuses choses que tu dis. Moi la pédagogie Montessori avec le matériel ça n’a pas plu à Keyo, au final beaucoup de sous et de temps perdus. Ma deuxième semble y être plus sensible par contre. L’histoire des dents, j’ai pu le vérifier. J’ai vraiment vu un avant et un après sur mon ainé et pourtant je n’étais pas encore informée plus que ça sur la pédagogie. J’ai même discuté avec des profs dans le public qui prenait cela en compte. Bon voilà, est-ce que c’est une question d’éveil ? Peut-être. C’est une pédagogie où il faut avoir une certaine spiritualité et je pense que les parents qui mettent leurs enfants dans ce genre d’école, les mettent parce-que ça leur convient justement. A chacun sa sensibilité :)

    J'aime

Parlons-en !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s