Notre premier bivouac en famille à Saint André les Alpes

On s’est décidé un peu au dernier moment et pourtant cela faisait des années qu’on en parlait. Partir à l’aventure, tente et sac de couchage sur le dos, nous offrir un vrai moment dans la nature et vivre l’expérience d’une nuit dehors avec tout ce que cela comporte : observer les étoiles, le coucher et le lever de soleil, combattre sa peur du noir, sa raconter des histoires autour du feu (plutôt la lampe de poche en l’occurence, les feux étant interdits pendant la période estivale).

Au début, nous voulions aller randonner et bivouaquer dans la Vallée de Fontanalba mais nous nous sommes dit que pour une première, on pouvait enlever l’option randonnée pour voir comment on gérait au niveau des affaires et de leur stockage, sachant que je porte Loueï dans un porte-bébé classique et non pas de randonnée ce qui revenait à répartir le poids de nos affaires sur le dos de Dov et Keyo principalement, Oléia ayant son petit sac aussi avec ses affaires seulement.

Cette expérience apparaissait comme un test avant une expédition plus intense une prochaine fois. Là avec la voiture à côté, on était moins stressé et plus chargé.

Notre équipement

En ce qui concerne l’équipement, à part un sac de couchage et un tapis pour Dov nous n’avions rien du tout. Nous avons donc pris un peu sur nos économies pour faire quelques achats. Nous avons vu ça comme un investissement étant donné que nous aimons le camping et nous envisageons de camper davantage les prochaines années.

Nous avons donc acheter :

  • 2 tentes basiques de 2 personnes chacune (Dov et Keyo ont dormi ensemble et moi avec les deux petites) les plus légères et compactes possible. C’est serré mais pour une nuit, c’est suffisant. On achètera peut-être pour une expédition plus longue une tente 3 personnes histoire d’avoir plus de place.
  • 3 tapis de sol en plus (moins confort que les petits matelas auto-gonflants mais plus simples à porter car ils peuvent se rouler ensemble)
  • 3 sacs de couchage en plus (Loueï a dormi avec moi collée serrée ^^). L’autre option c’est d’acheter des duvets qui s’ouvrent jusqu’au bout, d’en mettre un dessous et un  au-dessus.
  • Un bon sac de randonnée pour Keyo. S’il doit porter les affaires, il faut qu’il est un sac confortable qui répartisse le poids correctement sur son dos et non pas seulement ses épaules.
  • Un pull en polaire pour Loueï (la nuit est fraiche même en été, il faut bien se couvrir). Nous en avions déjà pour le reste de la famille.
  • Des gourdes pour les enfants : chacun la sienne pour répartir la charge en eau
  • 2 petites lampes de poche pour les enfants et une boussole pour le coté aventurier
  • 3 serviettes en microfibre qui sèchent vite et ne prennent pas de place

Voilà pour les achats ! Par ailleurs, nous avons essayé de minimiser les vêtements. Chacun a emporté (on est parti seulement une nuit) :

  • un maillot de bain
  • une culotte/slip de change et une autre paire de chaussette
  • un pantalon type legging
  • un manche longue et un t-shirt
  • un pull en polaire
  • sa brosse à dent et un gant de toilette (hygiène minimum syndicale)

L’objectif était vraiment d’aller au plus simple, garder l’essentiel pour avoir le moins de poids possible.

Le fait d’avoir la voiture à côté de notre lieu de bivouac nous a permis de prendre une glacière et un pack d’eau sans nous soucier du poids. Sans notre carriole à proximité, nous aurions du trouver d’autres astuces pour l’eau et la nourriture. Du coup, on réfléchit quand même à trouver d’occasion un bon porte-bébé spécial rando. Rendez-vous au prochain épisode…

Camping sauvage : droit ou pas droit ?

Question réglementation, ce n’est pas toujours très clair mais pour « camper sauvagement » c’est un peu au cas par cas. Cela dépend des règlements définis par les parcs et les communes. Globalement, il convient d’être discret et très attentionné avec la nature environnante :

  • on monte la tente vers 18-19h et on la démonte au matin (vers 9h)
  • on s’éloigne un peu des lieux de passage
  • on laisse le lieu encore plus propre que comme on l’a trouvé

Conclusion

On est super content de cette aventure même si la nuit n’a pas été top pour ma part. A écouter les enfants, ils ont passé la meilleure nuit de leur vie (^^), personnellement je n’ai fait que glisser dans la tente et pourtant l’inclinaison du sol était super légère. Mais, je ne suis pas allée camper pour passer une nuit super agréable donc pas de déception. Je me suis levée tôt pour apercevoir le soleil se lever, j’avais envie de balade et d’air frais et pour ça je n’ai pas été déçue. Les enfants sont super contents, ils ont hâte de retourner camper.

Question lieu, nous sommes allés à Saint André les Alpes, dans les parties hautes des gorges du Verdon. Depuis le Mont Chalvet, nous avions un point de vue magnifique puis le lendemain nous sommes allés nous baigner dans le lac du Castillon (près de Castellane). Le temps un peu frais et la grande fatigue ont eu raison de nous. Nous sommes rentrés vers 15h et nous nous sommes écroulés en rentrant. Encore aujourd’hui, je me sens fatiguée mais super contente aussi. L’air frais de la montagne me manque déjà :)

5 Replies to “Notre premier bivouac en famille à Saint André les Alpes”

  1. Quelle belle expérience! Nous sommes partis en vacances en aout, 2 semaines en camping nature, c’était très chouette! Nous avons également testé l’an dernier, une nuit en refuge après une belle rando,à refaire! Par contre, nous n’avons jamais essayé le camping sauvage, que j’aimerais tenter mais avec une autre famille, histoire de ne pas être seuls :-)! Je n’ai pas compris en quoi un porte-bébé de rando serait bien; pour nos randos en montagne, nos porte-bébés physio sont le top, un porte bébé de rando est hyper lourd et déséquilibrant!

    J'aime

  2. Coucou Carine ! Super les deux semaines de camping, nous je pense que ce sera l’année prochaine du coup, on est bien équipé maintenant. Alors je me suis dit que le porte-bébé de randonnée pouvait être bien car il y a des rangements dans certains et du coup ça nous permettrait de porter Loueï et porter quelques affaires en plus car nous sommes 5 mais seules deux paires d’épaules peuvent porter affaires, équipements et bouffe (et eau)…

    J'aime

Parlons-en !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s