Notre 4ème « non-rentrée » : un curriculum Steiner classe 1 à 2

Déjà trois ans en homeschooling, le temps passe vite. D’autant plus vite, qu’Oléia aurait dû faire ses premiers pas à l’école maternelle. J’en ai discuté avec elle mais elle s’est trouvée encore beaucoup trop petite pour partir loin toute seule de sa maison ^^

Plus que jamais, je suis décidée à continuer notre vie libre d’école. Plus ça va et plus les choses se confirment : nous faisons les bons choix ! Après deux mois de vacances intensives pour tout le monde, j’ai pris le temps la deuxième quinzaine d’août pour me replonger un peu dans le curriculum Waldorf Steiner, cette pédagogie que j’affectionne tout particulièrement et qui nous fait du bien, à moi et mes enfants.

Parce-qu’elle est minimaliste, parce-qu’elle prend le temps, parce-qu’elle est entière. Dans cet article, je détaille un peu mieux pourquoi j’aime cette pédagogie.

Le seul inconvénient pour moi c’est qu’elle nécessite un temps de préparation que je n’ai jamais pris avant mais que je m’oblige à prendre maintenant : organisation de nos journées, de nos semaines, de nos mois, de notre année entière. Essayer d’avoir une vision globale, d’anticiper, d’équilibrer les apprentissages, … cela demande beaucoup de réflexions. C’est passionnant.

Je sais que parmi vous il y a des personnes qui s’intéressent aussi à cette pédagogie et les informations ne sont pas toujours simples à trouver. Il y a mon blog chouchou en français : www.journaldeschamps.fr que je trouve vraiment plein de bonnes idées, mais je ne fais absolument pas l’impasse sur les textes originaux de Rudolf Steiner lui-même ainsi que les apports en anglais qui me permettent aussi de remettre en question tout ce qui se fait et s’est installé dans cette pédagogie comme des traditions (l’introduction des lettres, les jouets… j’y reviendrai dans de prochains articles). Il n’y a pas qu’une seule voie pour atteindre un but et Steiner n’a pas limité son approche pédagogique à d’uniques pratiques.

Avec Keyo, nous avons démarré la classe 1 en mars et nous n’avons pas terminé le programme proposé à ce niveau mais ce n’est pas très grave car les classes 1 et 2 sont vraiment dans une étroite continuité. Nous allons donc attaquer l’année avec un gros bloc de mathématiques sur la qualité des nombres (je vous ferai le résumé de ce bloc une fois qu’il sera terminé). J’ai quasiment bouclé nos 5 semaines. Puis nous alternerons jusqu’au printemps bloc de français et bloc de mathématiques. Vous pouvez voir notre curriculum de transition de la classe 1 à 2 ci-dessous, c’est difficile je trouve de se projeter aussi loin dans l’année mais l’idée n’est pas de figer les choses, seulement d’avoir une ligne directrice.

Organiser son année

En termes de préparation, voici ce que cela m’a demandé :

  • relire certains passages de livres écrits par Steiner (heureusement, je tiens toujours un journal de lecture ce qui me permet de retrouver facilement les passages dont j’ai besoin)
  • faire des recherches sur des blogs français et anglais
  • préparer la liste de livres à lire
  • lire et choisir les contes, fables et histoires qui nous serviront de support pendant nos blocs

Une fois cela fait, j’ai fais au brouillon notre planning bloc par bloc puis je l’ai mis au propre. J’ai dessiné sur des feuilles blanches nos plannings de la semaine (pour le bloc de maths déjà) en équilibrant les forces humaines (tête, main et coeur) et j’ai tout mis au propre. Je n’ai pas mis au propre toutes les semaines de l’année, mais à l’approche de la fin d’un bloc, je préparerai toutes les semaines du bloc d’après. Encore une fois, l’idée est d’avoir une approche globale mais non figée. En instruction en famille, on a toujours des modifications d’emploi du temps : vacances impromptues, pas envie de travailler, maladie… Bref, on reste souple !

Si mon emploi du temps hebdomadaire vous plait, vous pouvez le télécharger en PDF en cliquant ici. Il est en noir et blanc (je pense à votre imprimante) et reste à décorer :)

Mon grand planning à l’année est là pour me montrer une direction, me rassurer aussi, nous aider à franchir les étapes une par une et permettre à Keyo de se repérer dans le temps et de ne pas subir le temps de travail. Tout est affiché, il peut regarder les emplois du temps, proposer des idées de sorties et d’activités manuelles, il sait ce sur quoi nous allons travaillé.

Curriculum classe 1 & 2

Vous pouvez jeter un coup d’œil au curriculum complet que j’avais déjà publié et comme je l’ai dit plus haut la classe 1 & 2  se ressemblent assez. En classe 2, on poursuit tranquillement les blocs, on renforce les acquis, on revoit les lettres, on travaille sur les sons et les mots, on travaille le vocabulaire et l’orthographe à l’oral surtout en épelant les mots, on pousse un peu plus loin en mathématiques.

En classe 1

  • Introduction des lettres à l’aide des contes (Grimm, Andersen, Perrault) : on amène l’enfant vers l’écriture avant la lecture. On utilise des histoires, puis à partir de ces histoires, on dessine des images dans lesquelles on va cacher la lettre majuscule en bâton (on travaille sur le cursif en classe 3). On prononce le son des lettres : les consonnes nécessitent qu’on fasse buter nos dents, notre langue, nos lèvres pour être prononcée tandis que les voyelles sortent du plus profond de notre âme. On utilise des jeux rythmiques, notre corps, nos mains, … pour écrire les lettres. On cherche des mots différents avec le même son et on essaye de faire des phrases avec. Par exemple avec le M : Ma MaMan Mange Ma Mangue.
  • Mathématiques : on va travailler sur la qualité des nombres (notre prochain bloc, je vous expliquerai mieux), on va compter, utiliser les 4 opérations (pour un calcul on montre les différentes façons d’obtenir le nombre : 6 = 4 + 2 ; 6 = 2 x 3 ; 6 = 10 – 4 ; 6 = 12 / 2), introduire les problèmes et les différents symboles dans des histoires…
  • Bloc nature : l’inspiration est à trouver dans la nature mais nous nous sommes servis de ce bloc pour introduire les lettres et en même temps faire des activités en lien avec la nature
  • Bloc dessins de forme (en bloc ou en activités complémentaires suivant le planning et la capacité de travail de chaque enfant)

Jusque là, pour vous accompagner dans la mise en place de la pédagogie Steiner à la maison, vous pouvez trouver sur ce blog une description complète de :

En classe 2

  • on a dorénavant tendance à s’appuyer davantage sur les fabliaux (fables d’Esope, contes africains, …) : des contes assez courts et drôles qui mettent en scène des animaux avec une morale à la fin. Mais également sur les légendes des saints (pour les personnes religieuses) qui vont compléter ces contes un peu décalés avec l’histoire de gens bien qui vont transmettre des valeurs éthiques à l’enfant. Nous concernant, nous avons donc prévu chaque vendredi de parler de quelqu’un de bien et nous allons donc inauguré un nouveau cahier pour l’occasion : « Le cahier des gens biens » tout simplement. Chaque semaine le nouveau portrait d’un homme ou d’une femme réelle ou imaginaire qui a aidé son prochain, œuvré pour la paix, porter de l’amour à d’autres, …
  • en français : on continue les lettres, on enrichit les leçons de vocabulaire (on utilise du vocabulaire soigné même si les enfants ne le comprennent pas toujours), moments de spelling (on épelle les mots à voix haute), on peut commencer à parler de noms et de verbes pour les personnes pressées. Sur le site de Champs des fées, il y a l’exemple d’une leçon type pour les 8-9 ans (donc plutôt entre classe 2 et 3)
  • en maths : on continue avec les 4 opérations qu’on va voir plus en profondeur (soustraction, colonne d’additions, multiplication jusqu’à la table de 12) et les problèmes mathématiques.

Voilà pour cette quatrième rentrée en instruction en famille. Je continuerai à vous raconter nos blocs une fois terminé. Je vous souhaite un beau mois de septembre placé sous le signe du renouveau, un mois pour se recentrer et débuter tous vos projets !

A bientôt !

One Reply to “Notre 4ème « non-rentrée » : un curriculum Steiner classe 1 à 2”

  1. Quel article riche d’informations !! Merci encore pour tout ces enrichissements. C’est vrai que c’est une belle pedagogie. Dernière année sans contrôle ici je pense que l’on va tenter d’en profiter, et puis on avisera pour la suite. Mais garder comme fil conducteur le rythme et les intérêts de l’enfant. Mais cette base est vraiment intéressante en cas de contrôle (cela les rassure je pense). Hâte de lire tes prochains articles.

    J'aime

Parlons-en !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s