Charlotte Mason Etude de la nature Living books

Le cahier des insectes avec Jean-Henri Fabre (living book)

L’année dernière, Keyo était passionné par les insectes. J’avais donc intégré dans nos leçons un temps pour qu’il restitue ses connaissances de la manière la plus vivante possible. Pour cela, un grand cahier à feuilles blanches qui laisse la place à de jolies illustrations, quelques traits à la règle pour créer des zones pour l’écriture et le tour était joué !

Ce que nous pouvons lire sont les premiers mots de Keyo en cursif, une façon d’écrire qui n’était pas simple pour lui. Il préférait largement continuer à écrire en majuscules bâtons, voire ne pas écrire du tout. Mais ce beau cahier et ses beaux dessins ont fini par le motiver à faire quelque chose de bien, d’abouti, de soigné. Il était concentré et mettait beaucoup de volonté dans son travail.

En parallèle, nous avions créé un jeu des insectes avec des cartes Pokémon, une autre façon de le motiver à écrire. Je me chargeais du montage sur ordinateur, de l’impression, du « plastifiage ». Lui écrivait et découpait avec moi. Il avait des copains passionnés comme lui alors ça a renforcé sa motivation. Je me souviens encore à quel point j’étais fière de le voir s’investir comme cela. C’était tellement rare dès qu’il fallait tenir un stylo dans la main…

Heureusement les temps changent et c’est bien là que l’on se rend compte que laisser le temps au temps est essentiel… Chaque enfant est différent mais tous font de leur mieux tant qu’on respecte certains principes de base comme un bon festin d’idées par exemple.

Pour accompagner ce cahier, les meilleurs livings books sont ceux de l’entomologiste Jean-Henri Fabre. Il a écrit de nombreux ouvrages mais les plus connus sont « Souvenirs entomologiques » dont il existe plusieurs tomes et « Les insectes, peuple extraordinaire ». De notre côté, nous avions dans notre bibliothèque « Les incroyables histoires naturelles de Jean-Henri Fabre » qui reprend des passages de ses oeuvres littéraires en les accompagnant de belles et grands photos. Un très beau livre !

Je recommande également « James et la grosse pêche » de Roald Dahl dont j’avais déjà parlé dans un autre article : « On sait maintenant que le grillon des champs est un violoniste hors pair et qu’il a les oreilles sur le ventre contrairement à sa cousine la sauterelle qui les a dans les genoux ! On sait que le ver de terre est le meilleur ami des jardiniers puisque grâce à lui, la terre est souple, aérée et pleine de bonnes vitamines pour faire pousser fruits et légumes.« 

Ce qui est intéressant avec cette façon d’étudier est qu’elle peut vite devenir transversale. Nous avions prévu d’étudier les insectes sous l’angle géographique, c’est-à-dire de les situer sur une carte du monde. Puis nous avons laissé ce projet en suspend. Mais ce n’est pas grave car nos cahiers ne sont pas étiquetées pour être utilisées certaines années. Ce n’est pas un cahier de CE2 qu’on oublie l’année d’après. C’est un cahier qui reste, qu’on rouvre de temps à autre et qu’on enrichit au grès de nos envies.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *