Elisabeth Vigée Le Brun : dossier et images pour l’étude d’œuvres d’art

5,00

Ce fichier est inclus dans le programme Une année avec les gens bien.

Cette aide à l’étude d’Elisabeth Vigée Le Brun est composée de 32 pages au format PDF, comprenant :

  • Le pourquoi et le comment de l’étude d’œuvres d’art et le déroulement des leçons sur un trimestre ;
  • Une biographie d’Elisabeth Vigée Le Brun et une sélection de « textes vivants » ;
  • Sept œuvres et leurs explications ;
  • Des consignes pour enrichir le travail avec chaque étude en fonction du niveau de l’enfant ;
  • Des ressources et indications de livres pour aller plus loin dans l’étude ;
  • Les sept œuvres en grand format et de la meilleure qualité possible à la fin du livret, ainsi que d’autres œuvres permettant de faire un travail de comparaison entre le travail de l’artiste et d’autres tableaux.

Les œuvres incluses sont :

  • Le frère de l’artiste, 1773
  • Auto-portrait au chapeau de paille, 1782
  • Marie-Antoinette en chemise ou en Gaulle, 1783
  • Julie Le Brun regardant dans le miroir, 1787
  • La marquise de Pezay et la marquise de Rougé avec ses fils Alexis et Adrien, 1787
  • Portrait de Mohammed Dervish Khan, 1788
  • Portrait de la princesse Belozersky, 1798

Description

Le but de cette étude d’images est :

  • vous fournir une sélection d’œuvres accompagnées d’informations de base ;
  • vous permettre de connaître et approfondir votre relation avec Elisabeth Vigée Le Brun ;
  • comparer son travail avec celui de plusieurs autres artistes ou d’autres de ses tableaux ;
  • mettre en évidence les principales caractéristiques de son style, à savoir la passion, la force et la perfection de la ligne.

Il ne s’agit pas d’une analyse fine de chaque pièce ou d’une biographie complète de l’artiste.

Pour chaque tableau, de nombreux renseignements sont fournis. Ils sont adressés à l’éducateur et non pas à l’enfant. En fonction de l’âge, des conversations qui tournent autour de l’œuvre, vous pouvez piocher çà et là pour agrémenter les connaissances. Charlotte Mason recommandait de garder l’apprentissage aussi simple que possible, en particulier dans les jeunes années, et de mettre davantage l’accent sur les images elles-mêmes.

« Comme dans un livre digne, nous laissons l’auteur raconter son propre récit, alors nous faisons confiance à une image pour raconter son récit à travers le médium que l’artiste lui a donné. Dans le domaine de l’art comme ailleurs, nous avons exclu les intermédiaires. » (vol 6 page 216)

L’art ne doit pas être étudié de façon académique ni se concentrer sur un discours strict. L’accent est mis sur l’observation, la « lecture » de l’image, l’amour pour l’art, le lien avec l’artiste, la conversation naturelle.

Les enfants doivent apprendre à voir une image et à la regarder en prenant en compte tous les détails.

« Son éducation devrait lui fournir des galeries entières d’images mentales, des images de grands artistes anciens et nouveaux; ––… –– en fait, chaque enfant devrait quitter l’école avec au moins quelques centaines de photos de grands maîtres accrochées en permanence dans les salles de son imagination, sans parler des grands bâtiments, de la sculpture, de la beauté des formes et des couleurs dans les choses qu’il voit. Peut-être pourrions-nous également sécuriser au moins une centaine de paysages magnifiques, – couchers de soleil, paysages nuageux, nuits étoilées. » (vol 6 page 43)

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.